Sara Dominguez

Doctorante

Sara Dominguez

Direction : Maya Gratier et Emmanuel Devouche (Université Paris 5)

Mail : sara.dominguez@u-paris10.fr

Thèmes de recherche

Effets de la dépression post-natale sur l’interaction vocale mère-bébé à 3 mois.

La dépression Post-Natale (DPN) constitue aujourd’hui l’un des risques médicaux majeurs pour la mère et son bébé. Avec une prévalence qui s’élève à 14% dans les pays développés (O’Hara & Swain, 1996), elle représente un véritable problème de santé publique (Almond, 2009).
La DPN a des effets néfastes sur les interactions sociales mère-bébé (Field, 1984) et sur le développement du nourrisson et de l’enfant plus tard (Murray, 1992). Son effet sur le Langage Adressé au Bébé (LAB) et l’interaction vocale mère-bébé reste cependant moins étudié.
Quelques travaux ont montré que le LAB de mères déprimées diffère du LAB de mères non déprimées. Il se caractérise par un discours plus lent et moins ajusté aux manifestations du bébé (Breznitz & Sherman, 1987 ; Bettes, 1988 ; Murray, Kempton, Woolgar, & Hooper, 1993 ; Zlochower & Cohn, 1996). Il a également été mis en évidence une diminution des contours prosodiques ‘exagérés’ produits et de la modulation de la fréquence fondamentale (Kaplan, Bachorowski, Smoski, & Hudenko, 2002 ; Kaplan, Bachorowski, Smoski, & Zinser, 2001). Une seule étude jusqu’à présent s’est intéressée à l’interaction vocale entre une mère déprimée et son bébé (Robb, 1999) et a mis en évidence des modifications importantes du LAB sur le plan de la prosodie, du tempo et du timbre. Selon cette étude, la « musicalité communicative » de la dyade est perturbée par la DPN.
L’objectif de ce projet est d’étudier l’impact de la dépression post-natale sur le LAB maternel et sur la dynamique de l’interaction vocale mère-bébé à 3 mois. Nous faisons l’hypothèse que la prosodie du LAB des mères déprimées est moins variée, et que le contenu du discours maternel est plus centré sur la mère et contient davantage d’affects négatifs. Nous nous attendons également à observer des interactions moins synchrones et moins régulées chez les dyades de mères déprimées.

Anciens thèmes de recherche


- Le rôle des pauses dans la communication mère-bébé à 3 mois.
- L’évaluation de l’interaction entre une mère présentant un trouble de la personnalité borderline associé à un trouble de l’humeur et son enfant dans le cadre d’une prise en charge thérapeutique.
- Les effets de trouble de la personnalité borderline sur l’interaction vocale mère-bébé à 3 mois.

Publications&Communications

Articles

Dominguez, S., Devouche, E. & Apter, G. (accepté). Prise en charge précoce d’une mère borderline et déprimée et de son bébé. L’interaction sous les regards croisés du clinicien et du chercheur. Devenir.

Devouche E., Dominguez S., Bobin-Bègue A., Gratier M. & Apter G. (2012). Effects of familiarity and attentiveness of partner on 6-month-old infants' social engagement. Infant Behavior and Development, 35, 737-741.

Communications orales


Devouche, E. & Dominguez ,S. (2012). Synchronie mère-bébé : quelle(s) fenêtre(s) temporelle(s) pour la contingence sociale ? Ière journée scientifique du laboratoire de Psychopathologie et Processus de Santé, Université Paris Descartes.

Dominguez, S. (2012). L’interaction vocale mère-bébé à 3 mois : impact du trouble de personnalité borderline. Ière journée scientifique du laboratoire de Psychopathologie et Processus de Santé, Université Paris Descartes.

Mis à jour le 25 février 2014